Ce sont 144 passagers et 6 membres d’équipage qui ont perdu la vie mardi matin dans le crash de l’Airbus A320 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il s’agit là de la plus grave catastrophe aérienne en France depuis une quinzaine d’années. Les victimes sont en grande majorité des espagnols (45) et des allemands (67). Le capitaine était parti aux toilettes, quand le copilote Andreas Lubitz a décidé de foncer dans une montagne. Andreas Lubitz avait suivi, auparavant, un traitement anti-dépresseur. Deux semaines après le crash, les deux boîtes noires sont retrouvées.

Les dernières minutes du vol : Le pilote n’avait pas eu le temps d’aller aux toilettes à l’aéroport, donc il décide de laisser seul le copilote seul dans le cockpit quelques minutes. Le copilote ferme la porte. Le pilote revient et n’arrive pas à rentrer dans le cockpit, il lui demande d’ouvrir la porte mais aucune réponse. Quelques minutes plus tard, le pilote crie : « -Ouvre cette foutue porte ! » Toujours pas de réponse. La tour de contrôle envoie un signal à l’avion qui dévie de sa trajectoire. Un bruit métallique s’entend sur la boite noire : le pilote essaie d’ouvrir la porte à coups de hache, mais quelques secondes plus tard, plus rien : l’avion s’est écrasé. Maintenant, les pilotes sont toujours obligés d’être 2 dans le cockpit.

crash A320
crash A320
Andreas Lubitz
Andreas Lubitz