Aux environs de 1870, les peintres français de Paris se sont inspirés de Pont-Aven pour leurs œuvres comme Paul Gauguin, Émile Bernard, Paul Sérusier. Ils étaient logés dans l’Hôtel Julia ou l’Auberge Gloanec où l’accueil est toujours chaleureux. Quand les peintres revenaient chez eux, ils ramenaient des spécialités bretonnes comme la dentelle. D’après les croquis réalisés à Pont-Aven ils finalisaient les tableaux dans leur atelier parisien. Les peintres de cette époque n’étaient pas très bien vus et ceux qui arrivaient de Paris étaient souvent méprisés car leurs œuvres ne plaisaient pas aux bretons et aux parisiens. Maintenant, l’hôtel Julia est devenue une galerie d’art, son annexe, la salle à manger est dans le musée de Pont-Aven, elle a été entièrement rénovée, c’est maintenant une salle de conférence.

Portrait de Julia -  voir en grand cette image
Portrait de Julia